Le décollement de rétine

QU'EST CE QUE C'EST ?

Le décollement de la rétine est la séparation de la rétine neurosensorielle de son épithélium pigmenté le plus souvent à la faveur d'une déhiscence rétinienne (trou ou déchirure) avec accumulation de liquide sous la rétine.Il peut être d'origine tractionnelle (chirurgie de cataracte compliquée d'issue de vitré ou rétinopathie proliférante diabétique ou post occlusive) .

 

DIAGNOSTIC .

1) Signes fonctionnels :Flou visuel d'apparition généralement brutale occupant une partie ou la totalité du champ visuel ; il est habituellement décrit comme un voile blanc.L'acuité visuelle est liée à l'extension ou non du décollement à la macula.Ce flou visuel peut être précédé de sensation de mouches volantes ou d'éclairs.

2) Signes physiques : Le diagnostic est facilement posé aprés dilatation pupillaire et examen biomicroscopique au verre de contact (d'autres méthodes d'examen existent ).Seront décrits, l'étendu du décollement, son caractère bulleux ou non, l'atteinte de la macula, la reconnaissance et la localisation de toutes les déhiscences et enfin le stade de la prolifération vitréorétinienne.L'examen du reste du segment antérieur est non moins important ; une hypotonie est souvent retrouvée ; on notera l'état du cristallin dont les opacités peuvent engendrer des difficultés opératoires ainsi qu'une mauvaise dilatation pupillaire.

Une mention particulière est apportée pour le rétinoschisis acquit : son évolutivité est très lente, le flou visuel est perçu en cas d'extension maculaire ;également, le D.D.R par trou maculaire propre à la myopie forte est peu fréquent (entre 4% à 10% ) ;quant au trou maculaire sénile (D.M.L.A ),isolé, le D.D.R y est exceptionnel.

Au terme de l'examen le praticien établi son schéma d'Amsler (seul aspect ludique de cette pathologie).

3) Examen complémentaire :

TRAITEMENT.

Le but du traitement est d'obturer les déhiscences et de provoquer à leur niveau une symphyse permanente entre rétine et épithélium pigmenté.

Le traitement du décollement rétinien est toujours chirurgical et fait appel à plusieurs techniques : chirurgie externe (indentation épisclérale / rétinopéxie /gaz dans certains cas ), chirurgie endoculaire (en sus des temps précédents, on y associe une vitrectomie et tamponnement interne par gaz ou huile de silicone ) et chirurgie simplifiée qui n'est pas indiquée à tous les D.D.R(injection de gaz / rétinopéxie ).

NOS CONSEILS .

La prévention du décollement rétinien (D.R) est relativement simple et efficace si l'on intervient à temps.

- Consulter son ophtalmologiste une fois par an pour un fond d'oeil.

- Consultation rapide en cas d'apparition brutale de sensation de mouches volantes, éclairs répétitifs, amputation du champ visuel.

- Si vous êtes opéré de cataracte, les contrôles doivent être soutenus la première année, période de survenue du décollement postérieur de vitré (D.P.V), s'il n'existait pas avant l'intervention.Une fois le D.P.V constitué, le risque de voir survenir un D.R est faible.

-Les patients myopes, diabétiques, aux antécédents d'occlusion veineuse ou d'inflammation oculaire doivent bénéficier d'un suivi particulier.

 

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×